UL/Quand Étudiants et membres du corps administratif se disent des vérités.

0
568

Lomé le 22 décembre 2017.

Les responsables de l’Université de Lomé ont rencontré ce vendredi 22 décembre 2017 à l’auditorium du campus universitaire, les étudiants. Cette journée de rencontre vise à renforcer les liens entre les étudiants et le corps administratif, afin de créer un climat d’echanges, du donner et du recevoir.

Cette rencontre est organisée par les responsables des associations estudiantines, avec à leur tête le HACAME. Selon eux, la nouvelle équipe dirigeante de l’université de Lomé est dans une logique qui profite aux étudiants, donc il n’y a plus rien de plus logique, que les étudiants accompagnent cette équipe pour la réussite de la mission qu’elle a déjà entamée.

Ce n’est plus un secret pour personne, et surtout moins pour les étudiants de l’UL, que plusieurs projets sont actuellement en cours de réalisation sur le campus universitaire de Lomé. Pour Piou TCHEDRE Président du HACAME, il n’y a plus rien de plus normal en ce moment où les chantiers sont ouverts partout sur le Campus d’expliquer aux étudiants les bienfaits, de ce qui se fait, et ce qu’ils doivent faire dans un futur proche.
« Il va falloir entretenir tout ce que se fait sur le campus », a-t’il laissé entendre.

La rencontre a permis aux étudiants de dire sans langues de bois, les problemes actuels qu’ils rencontrent chaque jour, surtout lorsqu’ils sont face aux différents services du campus pour solliciter des prestations de services. Pour la majorité des étudiants qui s’est exprimée, le système éducatif actuel nécessite comme le ministre de l’enseignement supérieur Octave Nicoué BRHOOM, l’a reconnu qu’un étudiant équivaut à un ordinateur portatif, ce qui n’est pas encore le cas. Ils déplorent entre autre l’arrogance qu’affichent les agents du corps de police universitaire à leur égard. Par ailleurs ils dénoncent le niveau un peu trop approximatif de certains enseignants, et proposent que la présidence de l’UL procède à leur recyclage.

L’équipe de l’administration de l’UL présente à cette rencontre, affirme avoir pris bonne note des remarques des étudiants, et leur promet qu’elle va transmettre leurs inquiétudes à qui de droit pour que ces petits problemes soient résolus définitivement. Les responsables du corps administratif ont donc profité de cette rencontre pour appeler les étudiants à adopter sur le campus universitaire de Lomé un comportement purement citoyen. « Vos comportement doivent etre différents de ceux de l’homme de la ruie », a rappelé la 2ième vice présidente de l’UL Kafui KPEGBA.

La 2ième vice présidente de l’UL, a lors des echanges qui ont meublé cette rencontre, expliqué aux étudiants la procédure à suivre pour créer une association sur le campus. Selon elle, avant qu’une association ne soit agrée sur le campus universitaire, elle doit s’annoncer au ministère de l’administration territoriale, qui après enquête l’a reconnait comme étant en mesure de remplir les conditions d’une association à œuvrer sur le territoire togolais. Suite à ça l’administration délivre un récépissé. « Je dis bien un récépissé, et non le reçu du dépôt, car le dépôt ne signifie pas que l’État vous reconnait comme association. Donc avec le récépissé, les responsables de l’association doivent venir à notre niveau pour nous signaler leur association, afin que nous à notre niveau, nous puissions vérifier s’ils sont nouvellement inscrits au titre de l’année universitaire en cours. C’est donc après ces procédures que l’UL peut reconnaitre une association sur le Campus », a-t’elle précisé.

Environ 2000 étudiants ont pris part aux travaux de cette rencontre d’echanges, du donner et du recevoir.

René DOKOU.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here