Vers la suppression de la surtaxe transfrontalière des coûts de communication en Afrique de l’ouest.

0
476

Publié par Woditè DOKOU le 23 juillet 2018.

(IMPARTIAL ACTU) La souffrance des populations Africaines et surtout celles de l’Afrique de l’ouest due aux tarifs très élevés des communications électroniques dans la sous région interpelle les dirigeants Africains. Ainsi le 28 novembre 2016, sept pays de l’Afrique de l’ouest ont signé à Abidjan un protocole sur le free roaming.

C’est dans ce cadre que le Togo accueil du 23 au 24 juillet 2018 à Lomé une réunion d’évaluation de la mise en œuvre du Free roaming en Afrique de l’ouest. La cérémonie d’ouverture de cette rencontre s’est déroulée ce lundi 23 juillet à Lomé.

Cette réunion, la deuxième du genre après celle de Conakry en 2017 et organisée par l’autorité de réglementation des secteurs des postes et des télécommunications(ART&P) du Togo en collaboration avec le ministère des postes et de l’économie numérique, vise à faire le bilan de la mise en œuvre du protocole d’Abidjan sur le free roaming signé en 2016 par sept pays de l’Afrique de l’ouest et qui est rentrée en vigueur depuis 31 mars 2017.

Il sera également question pour les régulateurs et opérateurs venus des pays membres de l’initiative de faire le point avec leur pairs togolais sur l’état de mise en oeuvre du Free roaming dans leur pays respectifs. Ces deux jours permettrons d’aborder les difficultés rencontrées sur le plan technique, juridique et commerciale et proposer des solutions adéquates pour l’effectivité de cette initiative.

Pour cina LAWSON,ministre des postes et de l’économie numérique, cette rencontre a pour objectif d’évaluer le fonctionnement de la mise en œuvre du Free roaming. Selon elle, il y’a huit pays dont le Togo qui ont signé cet accord . Ainsi chaque année, les régulateurs de ces pays se réunissent pour la mise en œuvre dudit accord.

« Nous voulons une Afrique unie, une Afrique dans laquelle les africains puissent aller d’un pays à l’autre . Donc de notre point de vue de télécommunication, une des manières de mettre en oeuvre cette unité de l’Afrique, c’est de permettre aux Africains lorsqu’ils voyagent dans les pays du continent de ne pas payer du surtaxe » a-t-elle expliqué.

Rappelons qu’à ce jour le free roaming est en application dans sept pays dont la Guinée, le Mali, le Sénégal, le Burkina Faso, la côte d’Ivoire, le Cap -vert, le Togo, le Bénin lui a rejoint le navire en décembre 2017 et est à pied d’œuvre pour son effectivité.

Ben TCHA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here