Vers une agriculture climato-intelligente dans la sous-région Ouest-africaine.

0
393

Publié par Impartial Actu le 10 janvier 2018.

La sous-région ouest africaine à travers le projet de promotion de l’agriculture climato-intelligente, veut réduire la vulnérabilité aux risques climatiques des agriculteurs et des pasteurs. Cet objectif passera nécessairement à travers une mise à l’échelle des meilleures pratiques dans le domaine de la gestion des sols, de l’eau, de la transhumance ainsi que des services climatologiques.

Ce projet est donc soumis à validation, à l’occasion d’un atelier de validation de la proposition détaillée dudit projet objet d’études au fonds d’adaptation. Cet atelier s’est déroulé le mardi 09 janvier 2018 à Lomé, et est organisé par la banque ouest africaine pour le développement (BOAD).

Ce projet de promotion d’une agriculture climato-intelligente en afrique de l’ouest est en cohérence avec le plan stratégique et la stratégie environnement et climat 2015-2019 de la BOAD. Il concours à la croissance inclusive, à la sécurité alimentaire, et à la mobilisation des ressources concessionnelles ou gratuites des mécanismes financiers de la convention cadre des nations-unies sur les changements climatiques.

Durant les travaux de cette rencontre, les participants se sont penchés sur la proposition complète de financement et le cadre de gestion environnementale et sociale du projet, en vue des prochaines soumissions au fonds pour l’adaptation.

Le Directeur général de l’agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA), a rappelé que le projet est à sa dernière étape, et le rôle de chaque participant est de se battre pour qu’il puisse sortir vainqueur.
« Notre projet sera en compétition avec d’autres. Au terme de l’évaluation des projets soumis au fonds d’adaptation, un seul projet de 14 millions de dollars US sera financé », a-t’il glosé.

Pour KALANI Konfitim expert en sécurité alimentaire à l’ARAA, le projet soumis à validation, vise à apporter des réponses aux questions environnementales et agricoles, vue l’effet direct des changements climatiques sur les productions agricoles.

« Notre projet vise à diffuser les techniques appropriées et adaptées aux changements climatiques. Les questions régionales seront essentiellement prise en compte lors de cette rencontre pour permettre aux populations de la CEDEAO, de pouvoir régler de façon judicieuse, les problèmes climatiques et par ricochet agricoles », a-t’il expliqué.

Le ministre togolais en charge de l’environnement et des ressources forestières André JOHNSON, estime que ledit projet aidera l’agriculture à s’adapter à tout ce qui se passe au niveau de l’environnement de nos jours.
« Si le climat va mal, l’agriculture aussi va mal »,a-t’il indiqué.

Le projet de l’agriculture climato intelligente en Afrique de l’ouest est un choix, qui a été fait par les chefs d’États de la CEDEAO et de l’UEMOA en juin 2015, à BAMAKO.

Victorin Lebon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here