WACA ResIP : l’INSEED entame une étude sur l’état des lieux socio-économique de référence des indicateurs de résultats

0
629

Par René DOKOU, le 02 décembre 2021

(IMPARTIAL ACTU)- L’Institut National de la Statistique et des Études Démographiques (INSEED) a entamé jeudi 02 décembre 2021, une étude sur l’état des lieux socio-économique de référence des indicateurs de résultats du projet d’investissement de la résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA). La mission qui se subdivise en deux phases (phase 1 : cartographie et phase 2 : collecte des données) va couvrir toutes les préfectures de la région maritime et s’étendra sur la période de décembre 2021 à février 2022.

De fait, dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (WACA ResIP), le ministère de l’environnement et des ressources forestières a commandité une étude de référence afin de disposer des informations et données de référence sur les indicateurs du projet.

Ces données de référence concernent l’érosion côtière, les pollutions, les inondations, la gestion durable des terres et des forêts et des activités génératrices de revenus dans la zone du projet.

Selon Kouassi Koame, Directeur Général de l’INSEED, l’étude permettra d’établir les indicateurs de référence du projet pour : la lutte contre l’érosion côtière, la pollution et les inondations dans les zones ciblées du projet; le développement des activités génératrices de revenus et de gestion durable de la biodiversité et des terres (les ressources forestières, les plans d’eau et les ressources associées).

Sur le terrain, la mission va consister à faire une énumération des zones de dénombrement (ZD) avant de s’attaquer à la collecte de données proprement dite sur le terrain. Ces deux principales activités de la mission vont se dérouler dans les zones cibles du projet WACA notamment dans les localités ciblées dans les préfectures ci-après: Golfe, Agoè Nyivé, Zio, Yoto, Bas Mono, Lacs et Vo.

Les équipes de terrain de l’INSEED ont pour mission dans le cadre des travaux de la cartographie de cette étude, d’organiser une séance d’information et de sensibilisation avec les autorités locales.

« Cette séance va porter sur une présentation de l’étude sur l’état des lieux socio-économique de référence des indicateurs de résultats du projet WACA ResIP, ses objectifs, sa durée, les missions attendues des autorités locales », a précisé Kouassi Koame, DG de l’INSEED.

Le but est d’amener en retour les Préfets et les Maires à informer et sensibiliser les Chefs de canton qui doivent, également à leur tour, partager l’information reçue avec les leaders communautaires, les chefs de village et de quartier pour susciter une totale adhésion des acteurs et des populations.

« Pour la réussite de cette importante opération dont les résultats serviront de base pour l’évaluation des progrès réalisés par le projet WACA ResIP, il est demandé aux autorités locales et administratives de prendre toutes les dispositions pour permettre le bon déroulement des travaux dans leurs zones respectives et aux populations des zones de dénombrement (ZD) retenues de réserver un bon accueil aux agents de collecte de données lors de leurs passages dans les ménages et de leur fournir des informations vraies qui seront traitées dans l’anonymat et la confidentialité », a ordonné Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et du développement des territoires, avant le début des travaux de l’étude.

Le programme WACA, pour rappel a été développé en partenariat avec les populations d’Afrique de l’Ouest qui vivent sur la côte et en dépendent pour leurs moyens de subsistance, leur nutrition, leur sécurité alimentaire et leur prospérité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here